Textes de 2014

Obsolescence programée,
Programée pour être jeté,
jeté deviens déchet,
déchet tu es,
l'ingénieur.

Enrragé,
Si je voulais m'exprimer,
Ma vie se briserait,
Comme celle des lanceurs d'alerte
Dans le rire et les larmes.
Ma place est celle qui me convient.
Trop peu de peine que les gens ne se donnent
Allons à l'amour comme ils vont à la guerre.
Difficile d'ê courageux sans ê remarqué.
Volupté de la haine, dédaigne.
Ma place est celle qui me convient:
Craintive,
Démenée, assise
Seul à connaître l'envers de ceux que les autres regardent à l'endroit
Je sait qu'ils sont morts, suivent le courant.
Fait pour comprendre ces bonheur perdus
Fait pour comprendre ces divins hasards
Une jolie blessure bien propre
Le désespoir sèche-t-il ?
La parole éteinte,
L'ardeur inactive.

Les journaux qui sont si bons
Les journaux qui sont si bons

Textes de 2017

Les gens ne méritent pas la cruauté d'un monde ouvert,
mais sont punis par de la démocratie déplacée

Je ne suis que le spectateur de ce dont j'aimerais être l'acteur.

Des fois il vaut mieux jeter une pierre que d'essayer de déplacer des montagnes.

La vie m'y a fait penser à
Imaginer, cogiter, devier comment ça serait
Bien que je ne saurais comment ça serait, Mieux ou pire, Pire que quoi ?
Rien ne le dit
Et toi qui écoute, qu'es ce que tu panse ?

Qu'es ce que j'aimerais t'offrir ?
Quelque chose que je ne peux te promettre :
Que les peuples s'entraident à co-consctruire la vie sur une planète inerte
plutôt que de faire la guerre
Que les objets que l'on achètent ou fabriquent soient prévu pour durer dans le temps.
Et que l'on se remette à réparer plutôt qu'à jetter.
J'aimerais t'offrir un monde où le travail serait une exeption plutôt que la règle
où tout serait robotisé dans l'optique d'éviter les tâches répétitives et non pour baisser le coût du travail
car ce coût là de la vie serait versé de la naissance au décès que l'on souhaite travailler ou non,
que l'on soit malade ou en pleinne santé
J'aimerais que tu aille à l'école où l'on t'apprenne à apprendre et non à consommer
Je crois que j'aimerais t'offrir mes rêves et que tu me dise que tu y travaillera :)

il est comme comprimé par le vide, il est rempli d'interrogations,
il est rempli de choses devenus inutiles et moi je ne songe qu'à le vider

La vie t'emmerde et je m'emmerde,
La vie m'emmerde et je t'emmerde.

textes de 2018

J'ai jamais été très doué en amour ou en amitié peut être vaudrait mieux m'abandonner.

Pourquoi tout le monde trouve des chaussures à la taille de leurs pieds ?
Et pourquoi moi je ne tombe que sur des cas compliqué ?
Je vais finir par devenir taré à force de chercher à tout réparer

Il faut que je partage celà afin de m'en délester.

J'ai besoin de faire autre chose que ce que j'ai toujours fait depuis que je suis né.
De me libérer de ce poid que je n'ai jamais accepté.
De me dire qu'au fond je suis capable de changer.
De lâcher le morceau l'eau et le bébé.

La beauté la plus suggestive,
est celle la moins perceptible

Réparer le passé j'y ait songé,
Vouloir avancer j'y ait songé,
Faire les 100 pas,
Ne te retournes pas...

18002738255

Je passe ma vie à la gâcher;
Tant de choses que je pourrais faire alors que je suis blasé.
Avant c'est celle des autres que je prenais.
J'ai pas le droit de douter, faut que j'arrête de reculer.
Pour toi c'est peut être que du passé,
Mais moi ça me permettrait d'avancer.
J'espère Au temps un jour, arriver à leur téléphoner.

Bonté divine [...] Qui nous pine

J'ai souffert d'un personnage,
J'aimerais tourner la page,
Je n'aime pas me disputer,
Je pense que nous ne sommes pas des sauvages.
Et que l'on peut discuter calmement
Il n'y a rien de pire qui me ravage,
J'ai souffert d'un père sauvage,
Et j'aimerais tourner la page.

Faut-il piocher dans le passé,
Deux trois petites raisons d'avancer ?
Faut-il piocher dans le passé
Deux trois bonnes raisons d'avancer ?

Une journée bien remplie,
Ma tête est vide c'est la cata !
Mais je n'arrête pas et pourtant
C'est l'encéphalograme plat.

Des maladies imaginaires que l'on ne souhaiterais pas attraper.
J'y ai longtemps réfléchi et j'y ai trouvé une pensée qui ne pouvait s'exprimer.
Peut-être serais-ce moi qui attraperai ta connerie sur-humaine à force de rester à tes côtés ?
Certains disent que je suis trop gentil.
Mais bon sang attrape là celle là de maladie ! Et transmet là à tout le monde !

Des maladies imaginaires que l'on ne souhaiterais pas attraper.
Pourquoi quelqu'un qui aurait un cancer du cerveau ne souhaiterais pas voir quelqu'un qui n'a rien demandé ?
La misère elle est dans ta tête toi qui n'a rien demandé non plus car ce mal te ronge tous les jours un peu plus
A force, peut-être qu'un jour ta tête laissera passer la lumière, bienheureux le félé qui est en toi.
Hier j'ai lu : "Vaut mieux être bourré que con ça dure moins longtemps."
Handicapé tu l'a toujours été et ça durera sûrement toute ta vie aussi.

On vie dans une société toute trouée
Elle s'est tellement métamorphosée,
Que personne ne souhaite la réparer,
Ou alors tout le monde est soit aveugle,
Soit n'en a rien à branler.

A Quoi ça sert de cogiter ?
À comment ça serait ?
Si tout le monde se bougeait le cul
Et arrêtait de se la gratter.

La manière dont ça tourne
toujours tout autours de son point j'ai :
Penser à savoir plutôt qu'à avoir ce que j'ai
Passer toujours à autre chose je m'en contenterais

La merde c'est pas comme le fumier,
Quand tu la retourne t'en fait pas de l'engrais

Je t'enclume, ton passé dépravé me retiens comme une enclume.

Faut-il s'accrocher à ton passé dépravé,
Qui me retiens comme une enclume, tu m'embrune.
Faut-il se poser toutes ces questions qui ne méritent pas d'objections ?

Je me prend des coups de pieds sur le nez
Carabistouille ça chatouille, Carabistouille ça fait mal.

Je me prend des coups de pieds dans les pieds.
On me tape, On me tape ! ça fait mal !

Aïe Aïe Aïe, on m'envoie en l'air en me tapant dessus.
J'en ai marre.
J'essaye ou du moins j'ai déjà essayé de lui parler à l'autre
Grand Con qui sert à faire la police.

Mais quand je souhaite lui dire que j'en peut plus,
Que j'en ait marre - Moi - de me faire taper,
Hey bien ne me croyez pas mais il m'évite !

Il est censé pouvoir m'aider et il m'évite.

A chaque fois que je l'entend sifler,
je sait que j'ai le droit à un peu de répit,
mais ça ne dure pas.

On me maltraite plus d'une demi-heure et puis ça s'arrête un quart d'heure.
Et ça reprend.
Mon calvaire me direz-vous s'arrête pendant l'été.
En quelque sorte...
On ne me tape plus,
mais on ne mets au cachot.
Pendant deux mois on ne me donne plus a manger.
Je ne bois plus, et je ne vois plus le soleil pendant deux mois et puis
ça reprend on me tape ça recommence.

Quelle triste vie.
(Le ballon de foot)

Un canapé sur lequel je n’aimerais pas me pieuter
qui a dû drainer des milliers de tarés
ou laisser leurs traces
des longues conversations inefficaces
qui sont venues pleurer avant de se jeter
Voilà à quoi me fait penser ce putain de canapé.

J’ai un rêve
mais aussi un trauma
manger la galette sans tomber sur la fève
me lever tôt et rester en pyjama
J’ai un rêve
gagner au Casino sans recave pour changer de rive
ha la la partir aux quatre coin, peut-être à Ushuaia
tout en essayant de ne pas manger de nutella
J’ai un trauma
être tombé nez à nez avec un puma
J’ai un rêve
j’aimerai une petite trêve
mais un jour arrivera l’ogive mauve
quand de vive voix je lui dirai que j'en suis love
si je n’y arrive pas, j’irais faire à Hiroshima Harakiri avec mon katana
ha la la le karma c’est pas ça

Je vous écris du bout du monde
là bas, les arbres tremblent crient le jour et respirent la nuit
peut-être ont-ils peur de l’homme ? qui les abats sans cesse ?
je vous écrit du bout du monde,
là bas, les oiseaux dansent en chantant
les moustiques ne se déplacent pas à pied, ils montent à libellules
et se posent sur de petites iles de nénuphars.

composer avec le rébus qu'est la vie me laisse curcif.
Attacher ma conscience à mes pieds pour essayer d'avancer.
Tracer le plus loin possible en essayant d'éviter les aléas.
Arriver de temps en temps à faire du sur place en évitant les griboulli.
Penser que le Monde tourne alors que je suis immobile.
Se débarasser de ses coquilles que l'on acquière sur son chemin.
Aller voir des arabesques Rouges dans des musée bleu sous un ciel gris pour se changer les couleurs.
Courrir et s'attacher à une phylactère est le signe d'un logogramme abouti.

textes de 2019

Laisser tomber mes idéaux pour ne pas tomber de trop haut.

Cure de beauté plutôt que soins paliatifs...
Me couper les tifs plutôt qie de réparer mon coeur.
Chantons tous en coeur que nous souhaitons que ça change
Changer pour le meilleur et non pour le pire

Nous ne sommes que des chèvres égarées dans un près où il n'y a plus de berger...

Lao-tsé a dit : " Amour "
Mandela a dit : " Patiente "
Elle m'a dit " Satiété "
Eux me parlent de métissage
Le rossignol me parle de musique
L'optimisme peut amener la pluie
Le foulard peut la cacher.
Une rose peut détruire
L'excès de fierté mal placé
D'une clairière parsemée
D'anémones dispersées
Ravissantes pensées
Que de penser l'amour

L'histoire se répète
L'orgue de barbare-rit

Me baigner dans tes pensées qui débordent
Trop peu de toi
La vague qui assèche
Ne pas faire de vagues
Troquons nos rancoeurs
Partageons un peu de bonheur.

Allez allez allez
A chaques coups de claques
Prends la force dans la flaque
Et dans les talons
Fait face aux gros cons

Allez allez allez
A chaques coup d'humeur
T'inquiètes pas
Et n'ai pas peur
Et ne t'en fais pas,
Tu est partout chez toi.

Les qualités / Les défauts
Les coups,
Les pleurs,
Les blessures,
Le mal,
Le mal-être
La différence
Ce qui se voit
Ce qui ne se voit pas
Cacher l'invisible
Montrer ce que l'on peut
Dévoiler, Maitriser.
Contraindre
faire plier
Changer d'idées
Recommencer
En finir avec le passé.

Mon rêve :
Changer les Mentalitées
Sans brusquer.
Un travail à faire
Un travail à trouver.
Penser à soi est une qualité.
Ce qui ne se voit pas doit se dévoiler.
Ce qui ne Change pas doit Changer.
Arrêter d'acheter sans arrêts.
toujours recommencer quelques jours après.

C'est Fini !

Je n'en peut plus de vouloir pallier à cette société
Dix paires en deux semaines je t'ai acheté
Tes deux petites oreilles,
Désormais elles seront nues
Et les chinois vont courrir les rues

Textes entendus:

Il vaut mieux une bonne bière qui fasse pisser,
Qu'une bonne femme qui fasse chier,
Alors faites comme moi : buvez de la bière.

Prends soin de ton sourire ....
accroche ta bouche derrière tes oreilles ....
Ce leger sourire face au monde.

L'omission des mots est parfois le seul remède
Et si des gouttes tombent sur mes joues c'est que la foudre est déjà tombée.

Tu as du caractères et on peut pas te la faire à l'envers

Rien à foutre [...] Équipe Foot

La rivière perce la roche non pas par sa force mais par sa persévérance

Une certaine Fatigue
Je ne veux pas être fatigué seul,
je veux que tu te fatigues avec moi,
...

Archives:

La rose et le vent.
D'elle-même amoureuse, & fière d'être belle,
La rose se miroit dans l'onde d'un ruisseau.
Un vent impétureux gronde & siffle sur elle;
La fleur en s'effeuillant, tombe & fuit avec l'eau.
Toi qui pour la beauté prétends un vain hommage,
Orgeuilleuse Nicé, la Rose est ton image.

Microfilm ©Alcazar, (?le journal de provence?)1789.


Quel bruit tout-à-coup me réveille !
Quel mortel vient briser nos fers!
Quels accens frappent mon oreille!
Quel nom retentit dans les airs!
D'où naissent ces chants d'allégresse ?
D'où vient que la foule s'empresse
Aux portes de la cité ?

Si la fougue de ta jeunesse
Te fit de nombreux ennemis,
Par tes travaux & ta sagesse
Confond leur injuste mépris.

ODE sur l'arivée de M. Le compte de MIRABEAU en provence,1789
référence 8556, ©Alcazar

tous les textes sont soumis à une licence CC BY NC
Sauf bien évidemment les rubriquent archives et entendus qui restent sous copyright
Attribution-NonCommercial 4.0 International (CC BY-NC 4.0)

You are free to:
Share — copy and redistribute the material in any medium or format
Adapt — remix, transform, and build upon the material

Under the following terms:
Attribution — You must give appropriate credit, provide a link to the license, and indicate if changes were made.
You may do so in any reasonable manner, but not in any way that suggests the licensor endorses you or your use.
NonCommercial — You may not use the material for commercial purposes.
Avec interdiction de s'en servir dans un but commercial